Paroisse Saint-Francois sur le Lac

Suivez-nous

Photo

Amour et gratitude …

Il y a des moments dans la vie où la présence de l’autre nous manque tellement

qu’on espère sans cesse sa présence.

Rêve à ce qui te fait plaisir, va où tu veux aller, sois où tu aimerais être,

parce que tu as seulement une vie pour faire tout ce que tu veux.

Que sur ton chemin tu trouves…suffisamment de bonheur pour rester doux, suffisamment d’épreuves pour devenir fort, suffisamment de peine pour rester humain, suffisamment d’espoir pour être heureux.

Les personnes les plus heureuses n’ont pas nécessairement le meilleur de tout ; simplement,

elles exploitent au maximum tout ce qui se trouve sur leur route.

Le bonheur attend... ceux qui pleurent … ceux qui souffrent…

ceux qui cherchent … ceux qui se dévouent…ceux qui aiment…

Parce que seules ces personnes peuvent apprécier l'importance de ces choses

qui laissent des traces dans la vie.

L'amour naît avec un sourire et grandit avec un baiser.

Ceux et celles qui ont marqué ta vie d’une façon ou d’une autre... tous ceux et celles à qui tu veux dire combien tu apprécies leur amitié…ou simplement… merci de t’avoir donné un aperçu d’un monde meilleur…

________________________________________________________________________________________

Tendre miséricorde

 

 

         Un jeune garçon livrait chaque jour le journal dans son voisinage et comptait parmi ses " clientes " une dame âgée d’une grande douceur qui l’accueillait chaque matin avec le sourire.

 

         Un après-midi il se rendit jouer avec un ami en arrière de la maison de cette dame. Le jeu était inoffensif : ils tiraient des petits cailloux sur le toit pour les voir rebondir et évaluer la distance où ces cailloux allaient atterrir. Mais voici qu’un caillou plus rond et plus lisse lui glissa de la main et alla casser un carreau. Les deux garçons déguerpirent à toute allure, espérant que la dame ne saurait jamais que c’étaient eux qui étaient là.

 

         Le lendemain matin, le garçon alla livrer le journal à la dame mais il était malheureux et n’osait pas la regarder dans les yeux. Elle avait toujours le même sourire.

 

         Le garçon réfléchit et décida d’économiser ce qu’il gagnait pour réparer son erreur. Il estima qu’il en coûterait 7 $ pour remplacer le carreau. Et quand il eut cette somme, il la mit dans une enveloppe et un soir où il faisait spécialement noir, il la glissa dans la boîte aux lettres de la dame.

 

         Le lendemain, lorsqu’il remit le journal à la dame, celle-ci lui dit avec un sourire : " J’ai quelque chose pour toi ", et elle lui donna un sac.

 

         En l’ouvrant, il découvrit qu’elle y avait mis des galettes maison, toutes fraîches. Il en mangea quelques-unes pour s’apercevoir qu’il y avait autre chose dans les sac : une enveloppe. Il l’ouvrit, trouva la somme de 7 $ et ce mot : " Je suis fière de toi ! ".

 

 

 

________________________________________________________________________________

 

Tu pensais que je ne te regardais pas!

 

J’ai vu que tu mettais mon premier dessin sur le frigo

J’ai appris que tu étais fière de moi

 

J’ai vu que tu nourrissais un chat errant

J’ai appris qu’il faut bien soigner les animaux

Tu pensais que je ne te regardais pas!

 

J’ai vu des larmes couler de tes yeux

J’ai appris que parfois des petites choses nous blessent,

et il est permis de pleurer

Tu pensais que je ne regardais pas!

 

J’ai vu que tu faisais mon gâteau préféré

J’ai appris que des petites choses sont très agréables dans la vie

Tu pensais que je ne regardais pas!

 

J’ai senti un baiser sur ma joue pour me souhaiter bonne nuit

Je me suis senti protégé par ton amour

Tu pensais que je ne te regardais pas!

 

J’ai vu que tu faisais à manger pour le voisin malade et alité

J’ai appris que nous devons aider et soigner les autres

Tu pensais que je ne te regardais pas!